Les actions

Les actions > Actions culturelles
 

Les actions

Actions culturelles

 

Atelier danse dans le service de Pédo-Psychiatrie

19 Janvier 2018


 



Des cours de danse magiques !

16h25.
Je suis dans le couloir. Les mains moites, j’attends que mademoiselle Bah arrive avec le groupe d’enfants. Des bruits de pas se font entendre. Les voici. Aujourd’hui, ils sont 6 : 3 filles et 3 garçons âgés de 6 à 14 ans. Ils entrent dans la salle, lentement. Ils me scrutent. Je prends mon courage à deux mains et je me lance :
« Bonjour tout le monde ! Moi, c’est Patricia. Je suis prof de danse et je suis avec vous pour une heure de folie ! » Ils sont à la fois perplexes et amusés. Je continue :
« Tu t’appelles comment toi ? » Je secoue sa main énergiquement. Un sourire franc apparaît.
« Quentin »
« Enchantée Quentin. Moi c’est Patricia. T’as pas oublié, hein ? » Je fais le tour des enfants. Progressivement l’atmosphère change. Je les sens plus en confiance. On peut commencer le cours.
5, 6, 7 et 8 ! Mouvement après mouvement, le plaisir de bouger et d’être ensemble grandit. Les rires se multiplient. Les enfants sont désormais des danseurs. Ils se concentrent pour apprendre. Ils répètent pour parfaire leur chorégraphie. Ils s’entraident pour que tout le monde réussisse.
Pause boisson. Il fait chaud quand on se donne ! Glou glou gou. Ils sont déjà au centre de la salle pour reprendre. Ils ne veulent pas rater leur représentation. Ils répètent encore quelques fois et c’est parti ! Le groupe 1 se prépare dans les coulisses imaginaires alors que le groupe 2 joue le public impatient.
« Mesdames et messieurs, veuillez accueillir le ChaiPa Crew ! » Tonnerre d’applaudissement. Je lance la musique et les voilà qui, sur de la musique afro, hip hop électro se déhanchent, tournent, sautent et terminent en pose de stars.
« Bravo ! »
Ils saluent le public, fiers de ce qu’ils ont pu produire en moins d’une heure. Le groupe 2 en fera tout autant.
17h55. C’est l’heure du debrief. « Alors, ça vous a plu ? » L’un après l’autre, ils disent qu’ils veulent rester, qu’ils veulent continuer, qu’ils se sentent mieux et que c'était Troooop bien.
Mais toute bonne chose a une fin.
Quant à moi mission accomplie : ils repartent des étoiles dans les yeux !



 

Partagez sur les réseaux sociaux

Partenaires

  • Hôpital Robert Debré