Actions culturelles
Les actions

Les actions > Actions culturelles
 

Les actions

Actions culturelles

 

Des projets culturels à l’hôpital Robert-Debré


Des événements à l’initiative de l’Association Robert-Debré, ont pu être mis en place grâce au soutien de la Direction de l’hôpital, de la Direction de la communication et de l’équipe du pôle socio-éducatif (enseignants, professeurs d’arts plastiques et éducateurs).

 

Des installations d’œuvres d’artistes plasticiens dans l’hôpital

« L'art à l'hôpital, c'est effacer la peur, connecter à la vie, tracer un chemin entre tous, sans prendre parti. », nous a dit Daniel HUMAIR, sollicité à différentes reprises pour des ventes aux enchères.

Noël PASQUIER
2005. Une fresque dans le hall d’accueil de l’hôpital, une autre dans la passerelle Bretonneau (Financement Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France). Une pièce à l’Espace Famille offerte par l’artiste.

Yvon TAILLANDIER
2006. Un totem installé dans le Jardin d’Hiver de l’hôpital, pour mettre en exergue un des projets phare des équipes de Robert Debré : la Régate des Oursons.
Le totem présente des voiliers, bateaux, barques… Certains dessins ont été imaginés par les enfants et reproduits par l’artiste.

Hervé TÉLÉMAQUE
2005. Un vitrail « Accroche soleil » est installé dans la rue Hospitalière P.RIBOULET (la Galerie de l’hôpital, qui permet d’accéder aux différents services et laboratoires). C’était à cette date, un prêt personnel. Hervé TÉLÉMAQUE a permis à l’ARD de l’acquérir « à un prix doux », .

Paul SANTOLERI
En 2011, Paul réalise « Les colonnes de la Maternité », à l’entrée du service. Il offrira une un original, accroché à l’intérieur du service.
En 2012, Paul réalise avec les enfants et les adolescents du service de Psychopathogie de l’Enfant et de l’Adolescent, une fresque sur un mur du jardin extérieur. A nouveau, il offrira une pièce installée dans le service.

MOSKO et Associés
Autre figure du « Street Art », MOSKO a imaginé d’installer quelques éléments de son bestiaire dans le Jardin d’Hiver et autour du Jardin : papillons et perroquets, autour de l’armature métallique du plafond, animaux sauvages sur les murs du service d’imagerie.
Deux nouvelles pièces se sont ajoutées en 2015, l’une d’entre d’elles réalisée lors des « Journées Portes Ouvertes de l’APHP », avec les jeunes visiteurs…
En novembre 2016, une nouvelle pièce est offerte par l’artiste. Elle sera installée dans le service de psychopathologie.

Mais aussi, au fil des années,  des pièces de :
Charly SEMSER (une sculpture en béton, dans les espaces verts à l’extérieur du Jardin d’Hiver), Phélix LUDOP (rue Hospitalière et Maison de l’Enfant), Bertrand SALLARD (pastels dans l’amphithéâtre VILMER ; Bertrand était aux côtés du Professeur Etienne VILMER à la fin de sa vie), Daniel HUMAIR et Jean-Louis ESPILIT (Espace Famille), Nathalie DE COSTER, Guy de ROUGEMONT, Martine BOILEAU et Vincent COEUILLET (médiathèque adultes), le Dr André DEPRAZ (un ami d’Yvon TAILLANDIER) et Fred NAUCZYCIEL (salle A. MULLER), MASRI (Caisses patients et rue hospitalière), Christophe DALECKI (salle de réunion dans le bâtiment de direction), Philippe HAVARD (deux photographies, près du studio vidéo et à la Maison de l’Enfant), Agnès BLANDIN-DESPORTES et Francesco PATRIARCA (rue Hospitalière)…

 

Des ateliers d’arts plastiques à l’attention des enfants

Très vite, il est apparu évident, nécessaire, d’associer les enfants hospitalisés à cette présence de l’art contemporain, dans l’hôpital, que nous avons voulu toujours plus importante.
Nous avons imaginé avec plusieurs artistes (PASQUIER, TAILLANDIER, MOSKO, SANTOLERI et de jeunes artistes proposé par l’Atelier des Enfants du Centre Pompidou) des ateliers d’arts plastiques.
Avec deux objectifs : permettre aux enfants et aux adolescents, de découvrir un artiste, une œuvre et ensuite de créer « à la manière de… ». Dans la médiathèque des enfants, à l’entrée du bâtiment de Direction, des réalisations mettent en avant ces créations collectives réalisées avec Y.TAILLANDIER et Noël PASQUIER. L’enfant, malade, créé, invente et ce qu’il a fait, qui est « beau » est proposé au regard de la communauté médicale, des autres enfants et des usagers…

2008, de janvier à mai. A l’occasion des 20 ans de l’hôpital Robert Debré, l’Atelier « Roues Libres », avec le Service Programmation Jeune Public du Centre Pompidou et de jeunes artistes : Maxwell OSEI-ABEYIE, Christophe DALECKI, Fred NAUCZYCIEL et Guido HUEBNER, l'Association Robert-Debré a mis en place de janvier à mai 2008, une manifestation d'Art contemporain à destination des enfants hospitalisés.
Ces ateliers, intitulés « Roues libres », ont été centrés sur « l’objet roulant » (lits, tables, fauteuils, supports roulants pour perfusion…), qui a été détourné de son usage habituel pour devenir un objet ludique, étonnant, festif, mettant ainsi à distance, l’univers du jeune malade.
300 à 400 enfants ont participé à l’ensemble de ces séances, qui se sont déroulées à la Maison de l’Enfant, à la Maison de l’Adolescent, dans la salle d’activités du service de Psychopathologie et au chevet, dans différents services

2010. Toujours avec le Service Programmation Jeune Public du Centre Pompidou, « l’Atelier Rétroprojecteur »
Un rétroprojecteur, des matériaux les plus divers - dentelles, pâtes alimentaires, mais aussi rhodoïd, papier irisé…- l’obscurité, voilà les murs de la chambre transformés, illuminés par des images que l’enfant fabrique à loisir, au gré de ses inventions et de ses envies. C’est un univers onirique, en blanc ou en couleur, qui permet de se transporter ailleurs, hors de sa chambre d’hospitalisation, hors de l’hôpital, hors de la maladie, le temps de l’atelier.

2012. Avec MOSKO, un atelier pour découvrir la technique du pochoir

Bien sûr, tous ces ateliers ont été mis en place avec la participation des équipes pédagogiques de l’hôpital (enseignants, professeurs d’arts plastiques de la Ville de Paris, éducateurs).

 

Un atelier percussions avec la Cité de la Musique

En 2010, sur une semaine, un atelier « Tambours djembé de l’Afrique de l’Ouest » animé par Lamine SOW a été proposé aux jeunes du service de Psychopathologie.
Il a été clôturé par un concert dans le Jardin d’hiver, qui a permis aux jeunes patients de faire découvrir aux spectateurs une pratique déjà affirmée de leurs instruments.

 

Des ventes aux enchères

Plusieurs ventes aux enchères ont été organisées au profit de l’Association Robert-Debré, grâce au soutien d’artistes amis.
En 1999, à l’hôpital Robert-Debré, en 2001 à l’Hôtel Scipion, enfin 2003 et 2007, à ARTCURIAL, à l’Hôtel DASSAULT.
A chacune de ces ventes, étaient proposées au public, des productions d’enfants réalisées lors des ateliers d’arts plastiques à l’hôpital.

 

Partagez sur les réseaux sociaux

Partenaires

  • Centre Pompidou
  • Hôpital Robert Debré